Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 19:40

Voici donc la suite de la rénovation du tablier de la future cheminée en marbre du salon !

Il restait notamment à s'occuper des panneaux en fer qui ont été débarrassés de leur mauvaise peinture (sur le recto) et rouille (sur le verso) par sablage. Passablement tordus, ils sont ensuite redressés. Voici sur l'envers :

  restauration tablier de cheminée11

et l'endroit :

restauration tablier de cheminée12

La suite comprend l'application de la peinture noire, mate et  haute température en bombe aérosol :

restauration tablier de cheminée13

On procède de même avec l'encadrement, après avoir protégé les moulures en laiton par du scotch :

restauration tablier de cheminée14

Après séchage, on peut réassembler les plaques coulissantes :

  restauration tablier de cheminée1

et repositionner les pattes d'assemblage :

restauration tablier de cheminée2

Et voilà :

restauration tablier de cheminée3

Il reste à astiquer le laiton avec un produit adéquat (pas encore trouvé), pour atténuer les taches liées à l'épreuve du temps et le refaire briller.

Repost 0
Published by akpulko - dans Cheminée
commenter cet article
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 19:06

Pour la réinstallation de la cheminée du salon, détruite par les anciens propriétaires, il a fallu trouver une nouvelle cheminée en marbre, achetée d'occasion il y a quelques temps déjà :

trappe cheminee5

Depuis, nous venons de dénicher un rideau métallique, constitué de plaques coulissantes en fer, avec un cadre mouluré en laiton, appelé "tablier de cheminée".

Voici la bête :

restauration tablier de cheminée capucine0101

Elle n'est pas en très bon état : ferraille rouillée, panneaux peints avec des traces grossières de pinceaux, moulure en laiton intelligemment recouverte de peinture écaillée... Bref, de quoi passer quelques heures de restauration !

On commence par démonter les panneaux coulissants et on décape la rouille avec une brosse métallique montée sur perceuse :

restauration tablier de cheminée capucine0102

On enlève du plus gros, inutile et surtout illusoire d'espérer mettre le métal à nu, surtout que certaines parties sont difficilement accessibles...

restauration tablier de cheminée capucine0103

On s'occupe ensuite de retirer la peinture sur le laiton avec un décapant à base de soude, en principe sans danger pour les métaux (les acides sont à éviter) :

restauration tablier de cheminée capucine0104

Au bout de quelques minutes, la peinture est en cloque. Après les félicitations d'usage, on la retire avec une petite brosse en laiton. Plusieurs couches de décapant et passages de brosse sont nécessaires :

restauration tablier de cheminée capucine0105

On essuie ensuite et rince au white spirit :

restauration tablier de cheminée capucine0106

Les angles sont quelque peu décollés, une petite brasure devrait remédier à l'affaire :

restauration tablier de cheminée capucine0110

On applique ensuite au pinceau un destructeur de rouille sur les parties en ferraille :

restauration tablier de cheminée capucine0108

Le produit est censé stopper le processus d'oxydation et rend après séchage les parties rouillées de couleur brunâtre, prêtes à être peintes :

restauration tablier de cheminée capucine0107

Cela donne pour l'instant cela :

restauration tablier de cheminée capucine0109

A suivre...

Repost 0
Published by akpulko - dans Cheminée
commenter cet article
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 13:23

Après une (très) longue étude de marché, on s'est décidé à acheter puis installer le gestionnaire d'énergie pour les radiateurs électriques de la maison.

L'intérêt d'un gestionnaire d'énergie est décrit en détail ici. Il existe (pour l'instant) un crédit d'impôt pour ce type d'appareil, mais il faut le faire installer par un artisan pour en bénéficier, ce qui dans notre cas coûtera beaucoup plus cher...

On a finalement choisi le modèle Kallysta de Hager, composé d'un module d'affichage, que l'on va placer dans le couloir d'entrée, juste au-dessus du portier video, et d'un bloc de commande, à fixer au niveau du tableau électrique.

On fixe d'abord une plaque métallique sur la boîte encastrée dans le mur (pas encore peint, évidemment...), et on branche un câble (bus) reliant le module d'affichage et bloc de commande.

gestionnaire energie kallysta hager01

Juste en dessous, à la cave, le câble débouche dans une boîte de dérivation (celle de l'interphone vidéo) et repart dans la gaine du haut à gauche vers le tableau.

gestionnaire energie kallysta hager09

On peut alors fixer le module d'affichage et visser pour sceller le tout.

gestionnaire energie kallysta hager02

Côté tableau électrique, on amène l'alimentation en 230 V en haut, à gauche, par l'intermédiaire d'un disjoncteur 2A. Le bus du module d'affichage est branché en bas à gauche. On peut alors brancher les fils pilotes de chaque radiateur, cela se passe en haut, pour l'instant un seul est branché.

gestionnaire energie kallysta hager08

L'appareil gère aussi l'ECS (eau chaude sanitaire), c'est à dire le cumulus en heure creuse, mais on n' a pas besoin de cette fonction pour l'instant.

Il fait aussi office délesteur, c'est à dire qu'il va couper automatiquement certains radiateurs si la puissance consommée dépasse celle souscrite. Cela peut arriver si tous les appareils gros consommateurs d'électricité (four, lave-linge, fer à repasser, ...) sont en marche en même temps, en plus des radiateurs par grand froid. Le délestage peut permettre d'éviter de faire disjoncter des circuits prioritaires, tels que congélateur, réfrigérateur et éclairage, ce qui peut être particulièrement pratique...

Il reste à brancher les tores d'intensité pour la mesure de consommation de trois circuits différents (ceux que l'on veut, il y a juste à faire passer les fils de phase à l'intérieur, par exemple les radiateurs des 3 zones choisies...), ainsi que la sonde extérieure, pour permettre au gestionnaire d'énergie, d'une part, d'afficher la température extérieure en plus de la température ambiante, mais aussi de faire de savants calculs pour optimiser les remontées en température en fonction des différentes programmations.

gestionnaire energie kallysta hager10

Et voilà, on branche le disjoncteur 2A, et l'affichage s'allume ! (il y a un détecteur de présence qui gère le rétro-éclairage...)

gestionnaire energie kallysta hager03

On commence les réglages par la date et l'heure :

gestionnaire energie kallysta hager05

Puis on affecte un nom aux différentes zones et un programme journalier gérant les différents modes (6 ordres) : conforts, éco (-3,5°C), confort -1°C, confort -2°C, hors-gel, arrêt,...le tout selon les heures choisies.

gestionnaire energie kallysta hager06

On peut aussi rentrer le coût d'un kW/h, et l'appareil affiche la consommation électrique et le coût correspondant :

gestionnaire energie kallysta hager07

Reste plus qu'à espérer de futures économies d'énergie ! En attendant, on profite de la douceur de ce mois de novembre !

Repost 0
Published by akpulko - dans Isolation-énergie
commenter cet article

Présentation

  • : Rénovation d'une maison de ville
  • Rénovation d'une maison de ville
  • : Les travaux réalisés dans notre nouvelle maison du début du siècle toute en hauteur de deux étages achetée en juillet 2008 ...
  • Contact

Profil

  • akpulko
  • Bricoleur averti qu'il va en baver.

La pensée du jour

"Un petit bing pour l’homme, un grand boum si t’as pas d’étais !... "

Neil, démolisseur.

NDA Good Luck, Mr. Gorsky !

Toutes les pensées du jour...

Partenaires